Zoologiste
Zoologiste

Découvrez comment devenir zoologiste ! 

Comment exercer le métier de zoologiste ? 

106 votes : 4.3
 
Vous êtes passionné(e) par le monde animal et envisagez de faire carrière en tant que zoologiste ? Ce métier d'étude des animaux dans leur milieu naturel requiert une formation spécifique et offre plusieurs débouchés. De l'institut au master, découvrez les étapes nécessaires pour devenir zoologiste, en passant par le salaire moyen de ce biologiste animalier
​​

Quel est le métier de zoologiste ? 

Un biologiste animalier 

Le zoologiste, également appelé biologiste animalier, est un expert en biologie animale qui observe et étudie les animaux dans leur globalité. Ce travail se fait généralement sur le terrain et en laboratoire, où il réalise par exemple des cultures biologiques et observe des cellules au microscope.

Il peut se spécialiser dans une famille d'animaux (oiseaux, reptiles, insectes…) ou dans une discipline spécifique (biologie de la reproduction, migrations, communication…). Ces recherches sont souvent effectuées sur des animaux en captivité et servent à élaborer des réglementations pour protéger la faune. 

Ce métier implique aussi des travaux de rédaction d'articles scientifiques et de participation à des projets de protection des espèces. Le zoologiste peut travailler dans divers contextes comme des laboratoires publics et des parcs naturels.

Si vous êtes intéressé(e) par le métier de zoologiste, vous pourriez être intéressé par le métier d'éthologue qui est similaire sur de nombreux points.

Photographie d'une femme qui regarde dans un microscope

Combien gagne un zoologiste ? 

Le salaire d'un zoologiste débutant varie généralement entre 2 000 € et 2 600 € bruts par mois. Cependant, ce salaire peut évoluer considérablement au fil de la carrière du professionnel, en fonction de son évolution, de ses responsabilités et de son lieu d'exercice.

Il est important de noter que le salaire peut également varier en fonction du statut du professionnel. Par exemple, un chargé de recherche au CNRS peut toucher entre 2 200 € et 2 600 € brut par mois, tandis qu'un maître de conférences à l'université ou un conservateur dans un musée peut atteindre jusqu'à 3 700 € net par mois.

La moyenne du salaire annuel brut des zoologistes en France se situe aux alentours de 35 000 €, avec des différences selon la région et l'expérience professionnelle.

Quelle est la différence entre un zoologiste et un zoologue ? 

En réalité, il n'y a pas de différence claire entre un zoologiste et un zoologue. Ces deux termes désignent la même profession, celle d'un spécialiste qui étudie les animaux, leur comportement, leur anatomie et leur évolution. Cependant, dans certains contextes, zoologue peut être utilisé pour désigner un professionnel qui travaille plus spécifiquement sur le terrain, se concentrant davantage sur l'observation des animaux dans leur milieu naturel. À l'inverse, le terme zoologiste pourrait être utilisé pour décrire un professionnel qui travaille plus en laboratoire, se concentrant sur des études plus approfondies de la biologie et de l'anatomie animale. Toutefois, ces distinctions ne sont pas universellement acceptées et varient selon les pays et les institutions.

​​

Quelles études pour devenir zoologiste ? 

Pour devenir zoologiste, il est nécessaire de suivre une formation universitaire en biologie, généralement jusqu'au niveau master (bac +5). Voici un exemple de parcours :

  • Bac scientifique : Opter pour la spécialité SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) est recommandé pour acquérir les bases nécessaires en biologie et zoologie.
  • Licence : Une licence en sciences du vivant, en biologie, ou en organismes et biosphère option biologie des organismes, des populations et des écosystèmes peut être un bon choix.
 

Les masters adéquats pour la zoologie 

  • Master : Ensuite, plusieurs spécialisations sont possibles en master, comme la biologie de la reproduction, l'éthologie appliquée, la biodiversité, l'écologie et évolution.
 

Pour ceux qui souhaitent se lancer dans la recherche, la poursuite d'études jusqu'au doctorat (bac+8) est généralement requise.

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, il est possible de se spécialiser grâce aux formations en école d'ingénieurs. Ces écoles proposent des formations spécialisées en biologie, biochimie, océanologie, biotechnologie, etc.

Il est aussi possible de suivre un cursus en école vétérinaire. Ces écoles proposent des formations spécialisées comme le Diplôme d'études spécialisées vétérinaires (DESV) en sciences de l'animal de laboratoire.

Il est à noter que ces formations exigent un haut niveau de qualification, généralement un bac +5 minimum.

 

​​

​​​Les différentes spécialisations du métier de zoologiste 

 

Le zoologiste marin 

Le zoologiste marin se focalise sur l'étude des espèces animales dans les écosystèmes marins. Semblable aux biologistes marins, le zoologiste marin étudie divers éléments de l'environnement marin, des plantes aux protozoaires. La différence réside dans le fait qu'alors que les biologistes marins étudient tout ce qui concerne l'environnement marin, y compris les espèces présentes dans chaque estuaire, les zoologistes marins se concentrent plus spécifiquement sur les animaux.

Ces zoologistes travaillent souvent sur le terrain, que ce soit dans les eaux tropicales ou dans l'immensité du grand froid des fonds marins australiens. Armés d'une caméra, d'un appareil photo ou d'un carnet, ils étudient une ou plusieurs espèces. Leurs observations, prélèvements et notes contribuent à faire avancer les connaissances sur le comportement animal.
 

Une personne qui effectue un prélèvement en milieu marin

Le zoologiste marin peut aussi être un enseignant-chercheur, partageant son temps entre la recherche et l'enseignement universitaire.
 

Le zoologiste ornithologue 

Le zoologiste ornithologue, également appelé ornithologue, se spécialise dans l'étude des oiseaux. Son rôle est d'examiner leur comportement, leur mode de vie, leur alimentation et leur reproduction.

Cette spécialisation exige une connaissance approfondie de différentes espèces d'oiseaux, qu'ils soient migrateurs, rapaces, exotiques ou de basse-cour.

Homme qui porte dans sa main un petit oiseau

L'ornithologue peut travailler sur le terrain, dans des réserves naturelles ou des centres spécialisés pour soigner des oiseaux sauvages. Il peut aussi être amené à travailler en laboratoire pour comprendre et améliorer les connaissances existantes sur ces animaux.

Il est également possible pour un ornithologue de se spécialiser encore davantage sur une espèce spécifique d'oiseau. Outre la recherche, l'ornithologue peut aussi exercer en tant qu'enseignant-chercheur ou travailler de manière indépendante, en aidant les collectivités locales et les associations dans leur mission de protection de la nature.
 

Le Zoologue herpétologiste 

L'herpétologiste est un zoologiste spécialisé dans l'étude des reptiles et des amphibiens. Sa mission principale est d'étudier ces espèces, leur comportement, leur anatomie, écologie et classification. Cette discipline nécessite une grande patience, un sens aigu de l'observation et souvent des longues heures passées sur le terrain.

Les herpétologistes travaillent dans divers organismes tels que les laboratoires zoologiques, sociétés herpétologiques, organisations de protection de la nature, forêts domaniales ou encore dans l'industrie pharmaceutique. Ils peuvent choisir de se spécialiser dans la recherche, l’enseignement ou la sensibilisation du public

photographie d'une personne portant une petite tortue dans sa main

Les herpétologistes peuvent aussi être employés par des unités de recherche, où ils travaillent en équipe pluridisciplinaire de chercheurs. Leurs découvertes sont souvent publiées dans des rapports ou des bases de données, contribuant à l'élaboration d'atlas et d'inventaires de la faune.

Leur travail requiert souvent des déplacements dans des zones à chaleur tropicale ou autres conditions climatiques difficiles, ce qui exige une bonne condition physique. Les herpétologistes jouent un rôle crucial dans la protection des espèces, notamment face au danger d'une extinction.*
 

Le zoologiste entomologiste 

Le zoologiste, entomologiste, ou simplement entomologiste, se spécialise dans l'étude des insectes. Son rôle principal est d'analyser, de décrire et de classer les différentes espèces d'insectes, en cherchant à comprendre leur comportement, leur écologie, leur évolution et leur interaction avec l'environnement.

Les entomologistes travaillent généralement dans les laboratoires de recherche, mais peuvent également exercer sur le terrain pour réaliser leurs observations et collecter des échantillons. Ils peuvent décider de se spécialiser encore davantage, se concentrant sur un ordre ou une famille spécifique d'insectes.

Homme qui étudie les insectes dans un laboratoire

Ils jouent un rôle crucial dans l'avancement des connaissances dans ce domaine. Leurs découvertes peuvent contribuer à la protection des insectes et à la conservation de la biodiversité, et peuvent aussi avoir des applications pratiques dans des domaines tels que l'agriculture, la médecine ou l'écologie.

En outre, beaucoup d'entomologistes choisissent une carrière d'enseignant-chercheur, partageant leur temps entre la recherche et l'enseignement universitaire. Ils peuvent également évoluer et devenir directeur d'un laboratoire de recherche.
 

Le zoologiste primatologue

Le zoologiste primatologue est un spécialiste des primates, notamment des gorilles, des orangs-outans, des chimpanzés et des lémuriens. Il est généralement diplômé en zoologie avec une spécialisation en primatologie.

La primatologie est un domaine de recherche riche qui nécessite une connaissance approfondie de ces animaux, de leur comportement, de leur écologie et de leur évolution.

Le primatologue peut choisir de se spécialiser encore davantage dans l'étude d'une espèce particulière. Son travail peut être réalisé sur le terrain, dans des réserves naturelles ou des zoos, ou en laboratoire.

Homme qui nourrit un petit singe

Les primatologues peuvent travailler dans diverses institutions, notamment les universités, les musées, les zoos et les organismes de conservation. Ils peuvent aussi être employés par des organismes gouvernementaux, des ONG ou des entreprises privées.

Ils jouent un rôle crucial dans la protection des primates et contribuent à la conservation de la biodiversité. Leurs découvertes peuvent également avoir des implications significatives pour la compréhension de l'évolution humaine et la préservation de notre environnement naturel.

 
Retour haut de page